Mais qu’est ce qui cloche avec le Document Unique ????

Enfin, avec le DUERP: Document Unique de l’Évaluation des Risques Professionnels.

Déjà, rien que ça, ça fait peur.

Et si la première erreur remontait à l’origine de sa création ?
Si la principale erreur était d’avoir abordé l’outil comme “UNIQUE” ?

Un document unique laisse sous-entendre qu’il n’y en a pas deux !
On peut aussi penser que puisqu’il est unique alors il ne se trouve qu’a un endroit à la fois…
Ce qui est unique, et c’est à mon sens la seule chose, c’est le document final où sont centralisées et répertoriées les évaluations de risque et plans d’action associés.

Je voudrai insister sur le fait que le reste est tout, sauf, “unique” :

* Ce n’est pas la propriété d’un unique individu, c’est l’affaire de tous.
* Ce n’est pas de la responsabilité d’un unique patron, croire qu’on ne recherchera pas de responsabilité partagée en cas d’accident grave serait totalement illusoire (ne fusse que par le biais des assurances…)
* Ce n’est pas un document uniquement géré par le service HSE, chacun doit se l’approprier, à son niveau.

Il est primordial que l’évaluation des risques professionnels soit relayée dans l’entreprise. Primordial et VITAL, en fait.
Au sein de l’organisation, chaque responsable de service, de secteur, d’ilot doit avoir localement son document unique, dans sa zone (vous avez bien lu : un DU par secteur).
C’est son support en matière d’animation de la sécurité . Quand vous arrivez dans une zone, vous trouvez un document vous informant des risques présents et / ou possibles. D’ailleurs, en bas de chaque page du DU, une zone “commentaires à partager” est toujours la bienvenue et favorise la com ascendante lors des audits HSE.
Cet ensemble de “DU locaux” se cristallisera pour donner le Document Unique tant attendu. L’avantage de cette solution est que c’est un support efficace au déploiement de la sécurité.
Oui mais se cristallisera comment ? Tenter de le gérer seul serait illusoire et révélateur d’un manque cruel de déploiement et de relais sécurité.
C’est justement le fait de devoir centraliser tous ces DU locaux qui imposera la nécessité de mettre en place des relais sécurités au sein de l’organisation. Chaque responsable de service ou de secteur devient alors un relais sécurité.
En parlant « organisation », je touche une autre corde sensible que l’on accroche trop souvent au seul cou de la direction. Mais ça, ce sera pour une autre fois…

Au fait, on est d’accord : un DU sous word ou en PDF, ça ne sert à rien…

Freddy MIKA

#prevention #DU #risques #animation #strategy #

Et si le Télétravail n’était ni une fatalité ni l’avenir ?

Cette publication rédigée par l’#ANACT m’avait échappée, à vous aussi peut-être…
Avec la fin de l’obligation de recourir au #télétravail lorsque c’est possible, les organisations vont de nouveau se retrouver confrontées au dilemme “envie du salarié / besoin de l’entreprise”.
Il n’y aura pas de mauvaises solutions si elles sont négociées (donc on oubli le passage en force). Il y aura du consensus ou de la frustration.

Quels ont été les apports du télétravail dans vos organisations ?
Retours 100% en présentiel, télétravail partiel, total ?

Puis je vous inviter à lire cette article ?

Freddy MIKA

Télétravail de crise : les résultats de notre consultation 2021

J’AI MAL AU DOS !!!! Et ça fait 15 jours !

Et alors, me direz-vous ?
Et bien, ça fait 15 jours que je râle et j’ose à peine imaginer ce que doivent endurer les salariés qui souffrent du dos en permanence.

Quand j’ai dit à mes proches que j’avais mal au dos, passé les « on est désolé pour toi », « ça va aller quand même »…, je me suis retrouvé seul. Enfin non, pas tout seul, AVEC mon MAL DE DOS !

Et souvent au travail c’est un peu la même chose, on fait preuve d’empathie (ce n’est pas cher et très à la mode) mais le salarié qui à mal au dos, lui, il reste trop souvent avec…

La solution ? Acheter une chaise adaptée.
yesssss, comme ça le collègue ne se cassera plus le dos au travail. Non , il se le cassera à balader sa chaise d’un poste de travail à l’autre…

Vous connaissez toutes et tous la méthode des 5 pourquoi et pourtant…

Aller, prenons un peu de temps pour regarder un problème si fréquent.

– Au fait, sais-tu “Pourquoi” Gégé a mal au dos ?
– Je crois que c’est parce que son poste de travail n’est pas adapté…
Tiens donc et “Pourquoi” son poste de travail n’est pas adapté ?
– J’ai vu que sa chaise était cassée…
– Et tu sais “Pourquoi” il travaille avec une chaise cassée ?
– Surement parce que la maintenance n’a pas eu le temps d’intervenir…

Bon, je peux vous faire la même avec le service méthodes ou le chef de service mais la réalité est tout autre, vous vous en doutez bien :

– Tiens j’ai croisé Gégé ce matin et il était grognon .
– “Pourquoi” ? Qu’est ce qu’il ui arrive?
– Il m’a dit qu’il avait mal au dos.
– “Pourquoi” il a mal au dos ?
– Parce que sa chaise est complétement fichue…
– “Pourquoi” elle est complétement fichue ?
– Ben, a force de se lever pour aller chercher ses produits à assembler il l’a trop manipulée et elle est maintenant cassée.
– “Pourquoi” il doit se lever pour aller chercher ses produits ?
-Il ne sait pas, j’ai vu avec lui pour que nous en discutions à son poste de travail avec son responsable et les méthodes…

La réalité c’est qu’on se fiche bien de la chaise et que la vérité se trouve en allant sur le terrain et en réunissant tous les acteurs de l’activité. C’est là que vous trouverez la réponse à votre dernier “Pourquoi” : la cause racine
En Qualité on dit souvent “NO speak without data” et en ergonomie nous disons “pas de discours sans l’humain”

Bonne et belle semaine à vous.

Freddy MIKA

#santéautravail #TMS #ergonomie #collectif #travail

Manager : une profession sous contrainte

Combien de fois avons nous entendu que le changement devait être accompagné afin de permettre aux salariés de s’y adapter.

Le moins que l’on puisse dire c’est que les managers n’ont pas vraiment eu ce choix. Entre ceux qui se sont retrouvés coupés de leur équipe et de leurs collègues, ceux qui ont géré l’ingérable… On ne dira pas que c’était choisi.

Petit à petit tout le monde se remet au présentiel, c’est plutôt bien…

Cependant combien ont eu la possibilité, le temps ou ont osé vider leur sac ?

On ne va pas se mentir, des tensions se sont installées, tant professionnelles que personnelles. Quand on est manager on montre l’exemple !

Mais bien sur…

Sauf qu’un manager qui va mal c’est un collaborateur en souffrance et c’est rapidement l’entreprise qui, a son tour, va mal. La pire des choses est d’attendre que cela aille mieux. Ce n’est pas de bobologie dont nous parlons mais bien de souffrance au travail.

N’attendez plus, agissez. Vous commencerez peut-être par lire les fiches que l’ANACT mets à votre disposition et ça, c’est déjà agir.

Sinon n’hésitez pas, contactez nous, ne fusse que pour en échanger.

Freddy MIKA

Accéder aux publications de l'ANACT

Le télétravail ne s’improvise pas

L’improvisation n’a pas sa place lorsque l’on parle des conditions de travail.

Rater une pièce, un lancement commercial, une facturation, passer une commande en retard ou perdre un dossier est toujours fâcheux mais l’incidence n’est autre que matériel et ou financière.

Lorsque l’on aborde le thème du télétravail, on touche à la principale richesse de l’entreprise: les collaborateurs. Les conséquences d’un ratè sont bien pire car on programme à moyen terme une augmentation de l’absentéisme, une diminution de l’implication au travail et une baisse notable de performance et l’apparition des RPS

Pourquoi ? Simplement parce qu’un collaborateur qui va mal travaille mal. Ce n’est pas l’expression d’une quelconque colère mais le résultat d’un mal être provoqué par une situation de travail en inadéquation avec l’exigence du travail à fournir.

Je vous invite à parcourir la publication de l’ANACT à ce sujet.

Freddy MIKA

Lire la publication de l'ANACT sur le Télétravail

La reprise d’activité, le déconfinement et les risques psychosociaux

Déconfinement, retour au travail, télétravail, poursuite d’activité… Autant de mots qui interrogent aujourd’hui l’organisation du travail.

Chacun essaye de faire face avec plus ou moins de succès en se posant sans cesse les mêmes questions à propos de ce que nous réserve l’avenir, comment se projeter et faire face?

Ces interrogations, ces craintes sont un terreau fertile à l’émergence des risques psychosociaux.

Plus que jamais les ergonomes et les IPRP se mobilisent pour aider les entreprises à passer le cap en tenant compte des réalités quotidiennes pour préserver les conditions de travail et la performance de l’outil de travail.

Le collectif est essentiel, l’entraide est primordiale et l’écoute devient plus que jamais indispensable. L’ANACT publie en ce sens quelques points de vigilance en matière de prévention des RPS.

Freddy MIKA

Lire la publication de l'ANACT

Cette crise sanitaire touche plus ou moins durement toutes les entreprises et cela quelque soit la taille ou le cœur de métier.

Personne n’est cependant épargné et la CARSAT Hauts de France publie différents liens vers les structures clefs pouvant aider votre entreprise à faire face à cette crise sanitaire.

N’hésitez pas à visiter cette page riche en informations utiles concernant la reprise d’activité, les plans de prévention, le redémarrage machine, le port et l’approvisionnement de masques, gants et gels hydro-alcooliques ou encore à propos des aides régionales…

Freddy MIKA

Lire la publication de la CARSAT

Parce que le télétravail n’est pas toujours possible…

Le Ministère du travail a commencé à éditer des fiches conseils afin d’apporter son appui aux entreprises et aux salariés dont l’activité ne peut être effectué ailleurs que sur leur lieu de travail habituel.

La liste est appelée s’enrichir d’autres fiches au fur et à mesure de leur élaboration. N’hésitez pas à aller voir sur le site dans les semaines qui suivent.

Quelques exemples de plan de continuité de l’activité sont aussi proposés.

Freddy MIKA

Lire la publication du ministère du travail

Les Ergonomes Solidaires

La crise du COVID-19 impacte de plein fouet le monde du travail et les humains qui le réalisent…

Vous êtes salarié ? Manager ? Chef d’entreprise ? Indépendant ?

Vous vous interrogez sur la meilleure façon pour faire face à la situation ? Pendant … et après le confinement ?

En cette période de confinement, de télétravail ou de continuité d’activité, le collectif bénévole Ergonomes Solidaires met en place un numéro d’appel gratuit pour répondre à vos questions autour du travail et son organisation.

Freddy MIKA

Faire un tour par le site des "Ergonomes Solidaires"

Les aides de la CARSAT

N’hésitez pas à visiter le site de la CARSAT.

Vous y trouverez un grand nombre d’informations et notamment sur les possibilités d’aides accordées aux TPE – PME afin de favoriser la prévention des risques professionnels.

Ces aides portent sur le financement de matériels, de formations et de diagnostic.

ACTO Conseil vous accompagnera tout au long de vos projets de prévention en partenariat avec votre contrôleur sécurité de la CARSAT.

N’hésitez pas à nous contacter, un mail fait perdre beaucoup moins de temps qu’un projet reporté

Freddy MIKA

Voir les aides de la CARSAT

10 idées reçues sur les exosquelettes

Les exosquelettes portent nombre d’espoirs en matière de réduction des TMS ou d’améliorations de productivité.

Cependant, il devient compliqué de s’y retrouver avec des publications diverses et variées qui nous arrivent de tous horizons.

En Picardie nous avons pour habitude de dire ” A défaut de pouvoir choisir, écoute d’abord celui qui n’a rien à te vendre…”

Je vous propose donc de visiter le site de l’INRS et, dans un second temps, de parcourir le dossier complet “les 10 idées reçues sur les exosquelettes” que vous trouverez dans la rubrique “en savoir plus”.

Freddy MIKA

Voir le dossier de l'INRS

L’INRS communique:

L’INRS communique sur les différents outils méthodologiques qu’elle mets à disposition des petites comme des grandes entreprises afin de de les accompagner dans la prévention des RPS (Risques psychosociaux)

Les RPS n’épargnent aucun secteur d’activité, aucune catégorie de salariés et si leurs impacts sont aussi divers que variés ils sont toujours dommageables

Freddy MIKA

Voir le dossier de l'INRS