qu'est-ce que l'ergonomie ?

L’ergonomie est une discipline qui agit pour améliorer les conditions de vie et de travail dans le but d’améliorer le bien-être et la sécurité des personnes comme l’efficacité des organisations.

ergonome haut de France

Par le Professeur Gérard Valléry – PhD/HdR Psychology-Ergonomics
Responsable Spécialité Psychologie Sociale, Travail et Organisations,
du Master 2 Facteurs Humains et Systèmes de Travail et DU RPS et Santé au Travail –
Université Picardie Jules Verne – Amiens

L’Ergonomie est une discipline qui s’apprend, soit… C’est aussi et surtout la capitalisation de situations observées et analysées auxquelles l’ergonome va apporter son expertise pour favoriser l’émergence de solutions pérennes.

Ce court article dans le journal d’Abbeville vous exposera mon analyse sur cette profession encore méconnue.

Les Hauts de France et la Picardie peuvent s’honorer d’avoir des universités qui dispensent des formations sur ce champ de connaissance.

Faire appel à un ergonome, c’est aussi s’adosser à l’expérience d’un IPRP (Intervenant pour la Prévention des Risques Professionnels) pour réduire le nombre d’accidents de travail et de maladies professionnelles. C’est en cherchant les causes racines (prévention) qu’on réduit durablement les sinistres qui impactent l’entreprise.

Je vous invite à lire ce court article du journal d’Abbeville…

Freddy MIKA               

L’ergonomie est bien plus que cette étiquette qui, apposée sur les produits grand public, nous en vante leur facilité d’utilisation. L’ergonomie, c’est une démarche d’analyse et de transformation du travail, dont la nécessité s’impose aujourd’hui aux entreprises et à leurs salariés. L’ergonomie est interpellée sur la prévention des risques encourus par les opérateurs, sur la fiabilité des systèmes complexes, sur les conséquences de l’informatisation et de l’automatisation du travail, sur la conduite de projets de conception.

Maurice de Montmollin – Françoise Darses – L’ergonomie – ISBN : 2707147702

et plus concrètement ?

Un Ergonome, c’est quoi ?

L’ergonome contribue à l’amélioration et la conception :

● des situations de travail ;

● des outils ;

● et des produits .

Dans quel but ?

faciliter l’usage des outils et des produits ;

● préserver la santé des travailleurs ou utilisateurs ;

● favoriser la fiabilité des systèmes ;

optimiser la qualité, l’efficacité de la production .

Le tout dans une perspective de performance durable et globale. Voir aussi https://ergonomie-self.org

Qu’est-ce qu’une analyse ergonomique du travail ?

C’est la méthodologie développée par l’ergonome lors de son intervention. 

Son objectif, comprendre l’activité d’un ou des salariés et déterminer quelles sont les différences entre ce qui est attendu et ce qui est réellement fait

Ces différences sont fréquemment sources d’incompréhension et de frustration. 

L’ergonome émet des hypothèses, qu’il confirme par des observations terrain.

Il propose ensuite des pistes d’amélioration des conditions de travail, en concertation avec tous les acteurs de l’activité.

Est-ce que tout le monde saura ce que j’ai dit ?

La confidentialité est un des piliers de la déontologie de l’ergonome. 

Le climat de confiance est essentiel à la réussite de l’intervention. 

Les informations recueillies lors des échanges avec chacun sont systématiquement anonymisées, afin de préserver le respect de cette confidentialité.

Je n’aime pas les réunions qui durent trop longtemps.

Une intervention ergonomique se passe avant tout sur le terrain

C’est le seul endroit où l’activité réelle se déroule. Et améliorer les conditions de travail signifie avant tout comprendre le travail. 

Bien sur il y a des réunions, mais pour comprendre et partager autour de ce qui a été observé. 

Les réunions sont généralement courtes et impliquent tous les acteurs de l’activité.

L’ergonomie, c’est encore un moyen d’accélérer les cadences.

Le rôle de l’ergonome est d’adapter le travail à l’homme et non l’inverse. 

Notre rôle n’est pas de favoriser la dégradation des conditions de travail, au contraire. 

Si nous intervenons, c’est bien pour retrouver de la cohérence entre :

● la santé des salariés (que nous considérons comme une priorité);

● et le besoin de performance (une nécessité qui n’est pas forcément incompatible avec le travail).

Les ergonomes c’est pour l’industrie.

L’activité principale d’un ergonome est d’œuvrer à l’amélioration des conditions de travail.

Et du travail, il y en a partout.

Administration, agriculture, associations, grandes et petites entreprises ou sociétés de services ont toutes un point commun : elles réunissent des femmes et des hommes qui fournissent un travail.

Ainsi, à titre d’exemple, les troubles musculo squelettiques ne touchent pas que le secteur industriel. Tous les secteurs d’activités sont touchés tant les facteurs sont multiples (Facteurs biomécaniques, psychosociaux, Ambiances physiques…).

Un ergonome c’est celui qui vérifie que notre siège est à la bonne hauteur.

Ha, si c’était vrai… S’il n’y avait que cela à corriger.

Beaucoup de situations de travail sont dégradées parce que l’organisation du travail ne prend pas en compte les spécificités de chaque individu, la variabilité des tâches ou encore les imprévus prévisibles.

La mission de l’ergonome est de créer un espace de discussion

L’objectif ? Que chacun exprime sa vision de la situation et que tous puissent participer à la transformation de l’activité, pour améliorer les conditions de travail sans dégrader la performance. 

C’est pourquoi l’ergonome, s’il s’intéresse effectivement au poste de travail, va aussi s’attacher à comprendre ce que veut dire travailler au poste. Il tiendra compte de tout ce qui se passe autour, avant, pendant et après. 

La démarche est globale et rien n’est laissé de coté, pour expliquer ce qui rend le poste contraignant.

J’ai un bon siège et pourtant j’ai mal au dos.

Un mauvais siège entrainera des douleurs dorsales. Mais avoir mal au dos peut trouver une origine bien plus lointaine que dans la qualité de votre assise.
● Devez-vous atteindre des dossiers éloignés de votre poste de travail ?
● Êtes-vous obligé de maintenir une posture contraignante (tiroir sous bureau mal positionné, une porte qui s’ouvre dans votre dos, un écran d’ordinateur sur le coté…)?
● L’activité à votre poste est-elle stressante?
C’est autant de facteurs qui peuvent vous amener à avoir mal au dos (ne dit-on pas “en avoir plein le dos“?).

 
 

Vous avez une question ?
Contactez nous